voyance gratuite
- 215 visites -

Les rituels magiques pour lire dans les astres

Domaine relevant des talents et des connaissances des astrologues, la lecture de l’avenir dans les astres est souvent affiliée à l’ésotérisme et même à la magie. Pas toujours comprise par tous ceux qui ont recours à elle, l’astrologie était auparavant réservée à ceux qui détenaient le pouvoir étant donné la délicatesse des informations qu’elle peut révéler à propos de l’avenir. L’astrologie a également des rapports avec la pratique de la magie.

Relation entre la magie et les astres

Afin de pouvoir réaliser des rituels magiques, il est en effet nécessaire d’avoir des connaissances en astrologie vu que les astres comme la lune et les différentes planètes ont un rôle à jouer dans leur exécution. L’ignorance des phases de la lune et de l’alignement des planètes peut en effet avoir des conséquences plus ou moins importantes dans ce type de rituel qui peut être exécuté principalement pour 4 raisons selon le mage : pour invoquer des esprits ou au contraire pour les repousser, pour bénir un lieu et appeler la bonne fortune ou encore pour remercier les divinités. Il y a aussi les rituels d’initiation.

Lire l’avenir dans les astres

Pour la lecture de l’avenir dans les astres, on ne parle pas vraiment de rituel magique. Nous savons que comme la lune influe sur notre comportement et sur les évènements terrestres, les planètes qui constituent le zodiac ont aussi des influences sur notre personnalité et dans notre vie quotidienne. En observant ces planètes qui sont en mouvement constant, les astrologues sont capables de prévoir ce qui va marquer notre journée dans l’horoscope du jour ou aussi de nous prédire ce qui va caractériser la semaine, le mois, voire l’année courante selon les mouvements et les positions des astres et d'après notre signe astrologique. Il faut souligner que de ce point de vue, l'astrologie n'a aucun pouvoir de modifier notre futur, il nous incombe de le prendre en main selon les prévisions de l'horoscope.

Inscrivez une réponse pour cette rédaction